1 tagged article Auteur : Aurélie Coquelet

Sans (re)père 01/05/2017

Sans (re)père
Auteur : Aurélie Coquelet
Sans (re)père

Mon papa est décédé en 2003, un mercredi de février, et si jamais je n'oublierai ce jour, je me devais de continuer d'avancer pas à pas, pour moi, pour ma maman.

Écrire pour avancer m'a semblé naturel. Mon papa écrivait, j'écrivais avec lui... dès lors, quoi de plus normal que de continuer, pour lui rendre hommage?

Aujourd'hui, j'ai avancé, j'ai fait mon deuil. Je ne l'oublierais jamais, il est toujours avec moi, il est là... à chaque page de ma vie, comme il est là, à chacune des pages qui suivront...

" "Papa" mon premier mot,
Ce mot que désormais
Je ne peux plus prononcer
Ce mot qui m'arrache le coeur ;
Qui me ronge de l'intérieur
"

Sans (re)père


Je suis contente d'avoir ce recueil entre les mains. Non seulement, il s'agit d'une auteure que j'ai connue sur les bancs de l'école, mais c'est aussi une personne extra. Je suis fière d'avoir pu me procurer le 14ème exemplaire de son livre, dédicacé qui plus est. Vous pouvez retrouver son blog ici, où l'auteure et Adri' se combinent pour vous parler à la fois lecture et cinéma.

J'ai procédé en deux temps pour la lecture de son recueil. Tout d'abord, j'ai effectué une lecture globale de son oeuvre, m'imprégnant de la chronologie de ses textes.
Ensuite, j'ai lu un par un chacun de ses poèmes plus intensément, me plongeant dans ce qu'elle a voulu livrer entre ces lignes.
15 poèmes ponctuent ces pages, on a cette chronologie dans certains textes via les années de vide créées par le départ précoce de son papa. C'est un bel hommage qu'elle lui rend là, émotions et amour transpirant au travers des lignes.
Inutile de m'étendre sur la signification du titre, qui est parlante. J'ai apprécié l'intégralité des textes présents au sein de ce recueil, mais ceux qui m'ont le plus touchée sont ceux qui ponctuent les 6 ans et les 7 ans d'absence de son papa.
Je pense qu'au delà de l'hommage qu'elle rend à son papa, chacun peut d'identifier au travers de ses textes, qu'il ait perdu sa figure paternelle ou pas.
Plus personnellement, j'ai pu entrevoir la souffrance qui m'attend le jour où cela m'arrivera.
J'ai pu découvrir une nouvelle plume, une belle plume, qui j'espère fera naître d'autres oeuvres.

Tags : Auteur : Aurélie Coquelet