2 tagged articles Auteur : Yann Queffélec

Les Noces Barbares 25/07/2013

Les Noces Barbares - Prix Goncourt 1985
Auteur : Yann Queffélec

Fruit d'une alliance barbare et d'un grand amour déçu, Ludovic, enfant haï par sa trop jeune mère - Nicole et ses grands-parents, vit ses premières années caché dans un grenier. La situation ne s'arrange guère après le mariage de Nicole avec Micho, brave et riche mécanicien qui cherche à protéger Ludovic. Hantée par ses amours brisées, sombrant dans l'alcoolisme et méprisant son mari, la jeune femme fait enfermer son fils dans une institution pour débiles légers. Mais Ludovic n'est pas l'arriéré qu'on veut faire de lui. Il ne cesse de rêver à sa mère qu'il adore et qu'il redoute. Même une première expérience amoureuse ne parvient pas à l'en détourner. Son seul but, son unique lumière : la retrouver. S'enfuyant un soir de Noël, il trouve refuge sur la côte bordelaise, à bord d'une épave échouée, écrit chez lui des lettres enflammées qui restent sans réponse. Et c'est là-bas, sur le bateau dont il a fait sa maison, que va se produire entre Nicole et son fils une scène poignante de reconnaissance mutuelle - qui est aussi le dernier épisode de leurs noces barbares.
 
On peut imaginer la souffrance de Nicole, qui met au monde et "élève" Ludovic, son fils, fruit de son viol. C'est une histoire à la fois bouleversante et formidable, d'un enfant mal aimé, qui n'est qu'en recherche de la reconnaissance de sa mère, à qui il aimerait tant plaire, il l'aime, il l'admire, il la redoute, il la déteste.

C'est aussi une lecture éprouvante, car elle commence par une scène de barbarie détaillée, tirée en longueur, et tout au long du livre, nous sommes témoins de la souffrance de Ludovic, due au manque d'amour de sa mère. Lecture bouleversante, éprouvante, émouvante, qui a une fin tragique, d'où le choix de ce titre. C'est évidemment un livre à lire, mais pas pour n'importe qui...
Lui également a été adapté au cinéma, et c'est un film que je regarderais certainement.

Tags : Prix Goncourt - Auteur : Yann Queffélec

Le maître des chimères - Yann Queffélec 22/10/2016

Le maitre des Chimères
Auteur : Yann Queffélec

Francis est un homme a éclipse, à la ville comme a la scène. Comèdien au seuil de la gloire, mais le lendemain il a disparu. Plantant la tout le monde pour suivre une de ses chimères une fille dont il n'est même pas amoureux...
 

La première phrase du roman est "J'ai vu mourir Jésus". On est rassurés par la suite, Jésus [ étant un simple cochon ] mais tout de même, quand je me suis demandée dans quoi je m'étais lancée, je n'avais pas tout faux...
C'est compliqué à lire, tout en étant une belle oeuvre.
Pour moi, tout part parfois dans tous les sens, surtout au début, ça a été difficile à lire. Il m'a fallu un temps d'adaptation au style pour y être plus à l'aise, mais cela ne m'a pas pour autant rendu la lecture agréable.
L'histoire est belle, à la Queffélec, mais ne surpassera pas "Les Noces Barbares".
Francis, le personnage principal est touchant, tourmenté. Il a tout, mais n'est pas heureux. Il est l'un de ces héros d'histoire qu'on ne peut détester malgré ses agissements. Il voue une admiration sans fin pour sa fille, et son dialogue à sa fille au cours de la lecture est plus que touchant.
J'ai du mal à mettre des mots sur mon ressenti au sortir de cette lecture, qui ne m'a plus qu'à 30%, difficile à lire, pourtant je lui reconnais un charme, une "belle" histoire si l'on peut la qualifier ainsi, tant l'homme est bouleversé et la fin tragique. Soit, je crois que je peux dire que je reconnais le talent de Queffélec mais que ce n'est pas sa meilleure oeuvre, tout en étant tout de même d'une certaine qualité.


Tags : Auteur : Yann Queffélec